Les différences entre le recouvrement amiable et judiciaire

Le recouvrement de créances regroupe plusieurs techniques ayant pour objectif de vous aider à recouvrer des sommes impayées par vos clients.

Tout commence avec le recouvrement amiable qui est la première étape obligatoire dans la procédure de recouvrement de créances. Si cette démarche n’aboutit pas ou que les engagements pris ne sont pas respectés, le recouvrement judiciaire (ou contentieux) prend le relai.

Cette procédure judiciaire prend différentes formes selon la solvabilité de votre débiteur, les sommes dues et le type de créance.

Le maintien de la relation commerciale avec la procédure amiable

Avec le recouvrement de créances à l’amiable, vous maintenez une bonne relation commerciale avec votre client. Vous allez collaborer pour trouver une solution selon les difficultés rencontrées. Cette phase de recouvrement débute par une relance à votre client. Cette relance peut prendre la forme d’un appel téléphonique, d’un courrier, d’e-mails ou de SMS. Cette première approche vous permet de garder le lien et d’essayer de comprendre les raisons du retard de paiement. Les raisons sont multiples, du simple oubli à un problème de trésorerie.

Avec votre client, vous allez chercher une solution amiable afin d’obtenir le paiement de la dette. Cela peut, par exemple, prendre la forme d’un étalement du paiement.

Avoir recours à un cabinet de recouvrement vous apporte un appui précieux, un rôle de médiation entre votre client et vous. Le recours à un cabinet spécialisé permet de trouver une solution adaptée à chaque situation et à chaque type de créance afin d’obtenir rapidement le paiement.

Celui-ci va mettre en place la procédure de recouvrement à travers l’envoi d’une mise en demeure de payer et de multiples relances. Il s’occupera pour vous des négociations avec votre client pour notamment la mise en place d’un échéancier de paiement.

Cette procédure peut vous permettre d’éviter le recours à une procédure judiciaire qui peut être longue et coûteuse.

L’intervention du juge dans la procédure judiciaire

C’est seulement si le recouvrement amiable n’aboutit pas que votre litige va prendre la forme judiciaire.

Il n’existe pas qu’une procédure de recouvrement judiciaire. C’est pourquoi, il est judicieux d’avoir recours à une société de recouvrement de créances. Le professionnel qualifié étudiera votre situation pour déterminer quelle procédure judiciaire correspond, en analysant la créance. Cela permet de déterminer la pertinence d’une démarche contentieuse. Cette solution permet d’établir un plan d’action cohérent afin d’obtenir le règlement des sommes impayées et d’éviter les démarches infructueuses.

L’injonction de payer peut être un des recours. Dans ce cas, le juge rend une ordonnance contre votre client pour l’obliger à régler sa dette. Cette procédure vous permet d’obtenir un titre exécutoire. A partir de là, un huissier peut opérer des saisies matérielles ou financières contre votre client pour obtenir le règlement de sa dette.

Si votre client s’oppose à cette injonction, une procédure plus lourde et longue de recouvrement judiciaire est lancée, avec l’appel à un avocat spécialisé.

Les procédures de recouvrement, amiable ou judiciaire, sont complexes et doivent s’adapter à chaque situation, c’est pourquoi, il est judicieux d’avoir recours à un professionnel du recouvrement.